Défi Rivalis : La région Ile de France

Les Régions Rivalis IDF Est et Ouest sont mobilisées pour porter haut les couleurs du nouveau logo, sous l’impulsion de leur Président respectif.

Visite culturelle

A l’annonce du Défi Rivalis lors du Congrès, la Région Rivalis Ile de France – Ouest n’a pas eu besoin de se demander ce qu’elle allait pouvoir accomplir : monter la Tour Eiffel ! « Ça s’est organisé pendant le Congrès, lors d’une conversation avec Damien Valdan, c’était une évidence pour la symbolique par rapport à la région IDF ! » précise la Présidente Isabelle Baigné.

13 Conseillers de la Région IDF Ouest sont donnés RDV à 9h pour emprunter l’escalier accessible jusqu’au deuxième étage de la Dame de fer, puis de monter encore plus haut avec l’ascenseur. Mais Isabelle souligne : « Le premier défi sera déjà la patience pour l’achat des billets sur place ! ». C’est donc après une longue file d’attente et 674 marches qu’ils atteindront les 273 mètres avec leur drapeau Rivalis.

Ce défi, la Région IDF l’a organisé sous l’impulsion de la tête de réseau, mais c’est avant tout un moyen de favoriser la cohésion d’équipe en région : « cela permet de renforcer les liens au sein de la région pour une meilleure participation active aux différents événements internes ».

Cette journée, Isabelle la veut festive et en adéquation avec les valeurs de Rivalis et de ses Conseillers : « convivialité, solidarité, cohésion d’équipe, bienveillance, partage : il ne s’agit pas d’arriver le plus vite en haut, mais bien de monter et d’arriver tous ensemble dans la bonne humeur, quel que soit le rythme des uns et des autres dans les escaliers ».

D’ailleurs, pour ceux qui souhaitent prolonger la convivialité, un déjeuner est organisé dans une Brasserie qu’ils rejoindront après une balade dans le parc du Champ de Mars.

Randonnée champenoise

La Région IDF Est aussi, a souhaité participer à ce défi, à travers un paysage très différent de Paris : la campagne champenoise.

En effet, Jean-François Nicolas le Président, souhaite rappeler que les Conseillers Rivalis n’interviennent pas seulement dans des villes. « Beaucoup sillonnent de beaux paysages pour aller à la rencontre de dirigeants parfois très reculés dans leurs petits hameaux. Ce défi entend mettre en avant ces beaux paysages à l’écart des villes ».

C’est ainsi qu’avec 3 autres Conseillers, ils ont décidé de gravir samedi après-midi la plus grande colline champenoise près de Troyes, pour une randonnée de deux heures. Ils porteront leur maillot Rivalis et brandiront le drapeau du nouveau logo au sommet.

Avec ce défi, Jean-François souhaite « faire un clin d’œil à tous ces Conseillers un peu isolés dans leurs villages et campagnes ». Il complète : « Il faut que chacun se sente intégré dans la grande famille Rivalis. Chaque région française est belle et a des attraits, et chaque dirigeant de TPE, où qu’il soit, mérite qu’on aille à sa rencontre ».

Un beau message qu’ils doivent maintenant porter en haut de leur colline, en espérant qu’il ne pleuve pas car « ça peut glisser et surtout la photo du paysage en hauteur sera moins bonne ! ».

Un défi au-delà des frontières

La grande Région IDF accueil en son sein des Conseillers provenant des DOM/TOM, pour une question de praticité au niveau des transports aériens.
C’est ainsi que les Conseillers de l’Île de la Réunion ont vu grand… haut plutôt ! Ils vont gravir le montagne pour atteindre le point culminant de l’Océan Indien : le Piton des Neiges.

 « Ce n’est pas tous les jours qu’on peut avoir les yeux à 3071,78 m pour un randonneur de taille normale… » plaisante Franck Parres, l’un des deux aventuriers.

Le piton légendaire est l’ancien volcan qui a créé l’Ile de la Réunion avant de s’effondrer en perdant 1000 mètres (effondrement de son cratère) et en formant des cirques alentours (Cilaos, Mafate et Salazie). « Nous allons avoir une petite nuit à Cilaos avec réveil tôt pour attaquer à 3h30 du matin (1h30 en métropole, ndlr) depuis le Bloc situé à Cilaos même, à 1380m. Il est prévu du beau temps, c’est super ! »se réjouis Franck avec son collègue Christophe.

Le sommet s’atteint en 5 heures (pour les marcheurs entraînés), mais l’ascension est sérieuse et même difficile jusqu’au gîte situé à mi-chemin. « Mais le plus fatigant est la marche sur les énormes blocs de lave situés après le gîte avant, d’affronter les lapillis menant au sommet : gare aux glissades en arrière ! ».

Quelle que soit la saison, il faut bien se couvrir en raison de la fraîcheur (il y a du givre au sol et oui même à la Réunion). Nous espérons que Franck et Christophe auront du beau temps, leur permettant d’admirer la magnifique vue inégalée sur plusieurs kilomètres à la ronde.

Bravo et bonne chance aux deux régions Ile de France !

Suivez les Défis de la région IDF sur la page Facebook du Défi Rivalis