Rivalis se lance un défi à la hauteur de sa marque

Caroline VOINOT, directrice générale de Rivalis depuis 2012, nous accorde un peu de son temps pour nous conter la genèse et la réalisation de ce défi. Ne s’y trompons pas, il s’agit bien d’un défi.

Un challenge de taille à relever

Imaginez seulement… Situé dans le Nord-Est de la Tanzanie, à 5 891 mètres, ce n’est, ni plus ni moins que le point culminant de l’Afrique. Pour arriver au sommet il faut compter entre 5 et 10 jours de marche à raison de 7 heures de marche par étape. Il est donc recommandé d’avoir une bonne condition physique et un peu d’entraînement ! L’ascension démarre à 1 950 mètres d’altitude, où le climat reste encore clément. Ensuite, il ne faut pas hésiter à s’emmitoufler !

 

Dans cette aventure, Caroline ne part pas seule. Outre les guides, habitués à grimper les 1200 dénivelés positifs quotidien, Damien VALDAN et Nicolas JORDAN se lanceront eux aussi dans cette ascension du Kilimandjaro.

 

« Nous avons annoncé que nous allions réaliser ce challenge lors du dernier Congrès de la marque, alors qu’une majorité des conseillers étaient présents. L’objectif ? En premier, planter un drapeau floqué de notre nouveau logo au  sommet. En second, démontrer que nous aimons nous dépasser, faire quelque chose que nous n’avons jamais fait. »

 

Les défis du quotidien…

« Tous les jours, nous, hommes et femmes de l’entreprise relevons des défis dans notre quotidien. Il s’agit parfois de surmonter une difficulté, de prendre une décision qui va impacter à court, moyen ou long terme l’entreprise. Et puis, au final, nous avons l’habitude de relever des défis jour après jour. Par exemple, en 2016 / 2017, nous avons pris le pari d’augmenter significativement le nombre des conseillers Rivalis en peu de temps (moins de 2 ans) … aujourd’hui, l’objectif est largement atteint ! », nous explique Caroline Voinot lorsqu’on lui demande pourquoi elle réalise un défi de plus, dans son quotidien.

Caroline ajoute « Au travers de cette aventure, nous souhaitons aussi rappeler les valeurs humaines qui sont les nôtres. L’ADN de Rivalis est constitué de qualités et de valeurs telles que l’entraide entre chefs d’entreprise et entre conseillers. Comme le dit très bien ce proverbe africain – Tout seul on avance vite, ensemble on avance plus loin – Je ne me lancerais pas dans un tel projet si je n’étais pas soutenue par les collaborateurs du siège et par les conseillers. ».

 

Les défis des conseillers

Justement les conseillers parlons-en ! « Eux aussi, ceux qui le souhaitent vont pouvoir transporter nos valeurs aux sommets ou dans les tréfonds de notre planète. Chacun son défi ! Chaque conseiller aura le choix de gravir une montagne, une colline, ou de descendre dans les profondeurs abyssales de la Terre, située dans leur région, pour y planter un drapeau « Rivalis » et son nouveau logo.

Les défis de chacun doivent créer une véritable émulation du réseau autour d’un même projet. Les conseillers pourront montrer à quel point ils savent relever les défis que leur imposent parfois leur métier. ».

Caroline nous précise que ce défi n’est que le commencement d’un projet qui perdurera « Parce que réaliser un exploit, une fois est une belle performance, il faut aussi savoir passer le relai. Comme un conseiller laisse son client gérer son entreprise, dès lors que l’accompagnement a fait son œuvre, nous allons, nous aussi, passer la main à nos conseillers. L’expérience sera donc renouvelée. Ainsi, tous les ans, ils pourront déposer un dossier pour réaliser un projet sportif, mettant en avant les valeurs humaines qui caractérisent Rivalis. Un jury se réunira et élira le projet qui sera sponsorisé par Rivalis Siège, l’année suivante ».

Un défi pour aller plus loin

En posant la question de savoir qui a eu cette idée un peu folle, de gravir l’un des sept sommets les plus hauts du monde, Caroline répond :

« C’est très simple, en fait. Lors d’une discussion entre Nicolas, Damien et moi, Damien nous propose de réaliser un projet que nous n’avons jamais fait, juste pour se dépasser, aller plus loin, plus haut. Car, en plus de l’entraide et de l’accompagnement, le dépassement de soi est une valeur indissociable de notre métier qu’est l’accompagnement des TPE/PME. Alors, nous avons réfléchi, émis des idées parfois loufoques parfois très sérieuses et gravir une montagne a finalement été une évidence. Surtout pour Nicolas qui fait régulièrement du trail en équipe ou seul. Puis, il fallait que ça en vaille la peine alors le Kilimandjaro s’est quasi imposé. Tout simplement… »

Elle renchérit « Damien et moi avons peu d’entraînement. C’est un challenge que nous nous sommes lancés. Nous savons que nous allons donner le meilleur de nous-même pour planter notre drapeau Rivalis pour et faire flotter notre logo au sommet du monde ! C’est important pour nous de se lancer régulièrement des défis. On ne se repose ni sur notre savoir-faire ni sur nos acquis. On se remet en cause, en question, souvent. Le réseau de conseillers compte sur nous pour avancer ensemble toujours dans la bonne direction. Dans cette aventure et notre vie quotidienne, nous embarquons tout le monde. Notre expérience sera aussi la leur ».

On le comprend au travers de ces quelques lignes, monter au sommet du Kilimandjaro n’est ni une expérience qu’on vit tous les jours (et c’est bien là l’idée), pas une sinécure, mais certainement pas une corvée. C’est une chance. Une chance de gravir un mont aussi haut pour démontrer que l’Homme est capable de réaliser des exploits. L’Homme peut atteindre ses objectifs quel qu’ils soient alors que rien ne l’y prédisposait, atteindre des objectifs chiffrés, une sérénité…

Suivez les actualités de ce challenge sur la page Facebook

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.